Ta gueule Boris.

Pas une bonne journée. Symptômes dans tous les sens.

Le flou intégral,  tout semble disparaitre dans un nuage de fumée opaque autour de moi, et puis je me suis retrouvée nez à nez avec.. Boris.
J’ai hurlé. Ben oui.

Mais qui est donc Boris?

Boris, je lui attribue la cause de tous mes soucis.
Il fait partie de mes hallucinations les plus fréquentes. Une grande silhouette noire immense avec un très grand chapeau façon kkk. Il me regarde toujours fixemment de loin, c’est son truc. Souvent en soirée et dans la salle de bain. Parfois il a la tête penchée de côté.

J’avoue qu’à chaque fois je m’effraie et je perds 10 ans de ma vie.
Parfois je ne le vois pas mais je l’entends rire ou me parler. Et j’ai juste envie de lui dire de la boucler.
 

9 Comments

  1. […] vais lui envoyer Boris*, ça va la […]

    Répondre
  2. Anne M
    13 avril 2017

    Salut Bouclette.
    Je suis arrivée sur ce blog via un post de Marc Zafran sur Facebook et j’ai tout lu d’une traite.
    Tu as un véritable talent de raconteuse ! D’abord parce que tu es parvenue à me faire comprendre de façon très claire ce qu’est ton quotidien face à la maladie, et puis parce que tu en parles avec un humour noir vraiment génial. J’avoue que j’ai beaucoup rit en te lisant. Non pas de toi ou de tes symptômes mais la façon dont tu en parles est vraiment drôle.
    Pour avoir fait partie du clan des dépressifs (les tant honnis), j’ai une vague idée de ce que c’est que d’être dans le gaz, incapable de se mouvoir, littéralement vidé de toute énergie et de faire face à un entourage qui compatis mais ne comprends pas trop, parce que ça, je l’ai vécu. Par contre le reste, je ne connais pas du tout. J’aimerais te souhaiter de vaincre ou de dompter la peur de l’empoisonnement, les voix, les araignées et Boris. J’espère que c’est réaliste comme souhait.

    Répondre
    1. Bouclette
      13 avril 2017

      Coucou Anne,

      Un immense merci pour ton commentaire !!!!
      J’avais longuement hésité avant de publier ce blog. Trop peur d’être déprimante !
      Mais je vois que finalement mon humour pourri a déteint sur ma façon d’écrire, tu m’as rassurée 😉
      J’espère que tu es sortie héroïquement de la depression et que tu l’as dégommée à coups de pied! Car même si je survole le sujet, elle en est pas moins méchante et ravage bcp de monde sur son passage.

      Encore merci pour tes souhaits !!!

      Passe une bonne soirée !

      Répondre
      1. Anne M
        17 avril 2017

        …Et bien oui, je l’ai littéralement botté hors de ma tête à coup de pied au cul ! Sans entrer dans les détails, ce fut un peu comme les début de l’aviation : il y a eut des essais ratés, des petits bonds planés de plus en plus long, et maintenant ça vole… Avec toujours la crainte de s’écraser mais avec assez d’expérience du crash pour savoir quand atterrir d’urgence avant la catastrophe.

        Je pense que ma « chance » fut :
        * D’avoir souffert d’une dépression induite par des évènements extérieurs (et ce fut assez long, mais j’ai fini par les surmonter, ces éléments extérieurs)
        * Avoir bénéficié d’une médication (…Seroquel aussi !) le temps qu’il fallait pour sortir la tête de l’eau mais de ne pas en être devenue dépendante.
        * Avoir trouvé des groupes sur Internet, qui m’ont permis de m’exprimer et de me sentir comprise (beaucoup plus que les psy que j’ai consulté, d’ailleurs.)

        Mais bon, ça me fait quelques anecdote sympa, qui sont toujours bien à replacer autour d’un diner pour mettre la folle ambiance :
        – Haha, en parlant de truc WTF, vous savez ce que j’ai lu dans la notice de mon antidépresseur ? « effet secondaire possible : comportement suicidaire » ! C’est pas fun ? Encore un peu de vin, quelqu’un ? »
        – l’enseignement ? Non, non, j’ai renoncé… Après, j’ai le bagage pour : les études, l’agrégation, la dépression… Tu peux me passer le sel, s’il te plait ? »
        – Les psy, yen a des bons et des merdiques ; moi je suis tombé sur un psy tellement merdique qu’en sortant, je me suis demandé si j’allais sauter dans le tram ou sous le tram ! Et puis bon, je me suis dit que j’allais quand même pas me tuer à cause d’une conne incompétente, quoi ! …Quelqu’un veut un café ? »

        Voila, j’espère que je t’aurais fait sourire aussi !

        Répondre
        1. pil
          21 mars 2018

          coucou
          fidele lectrice, cela me fait plaisir de lire aussi des com pertinents tels que « Je pense que ma « chance » fut :
          * D’avoir souffert d’une dépression induite par des évènements extérieurs (et ce fut assez long, mais j’ai fini par les surmonter, ces éléments extérieurs)
          Merci Anne M d’avoir souligné cela car la dépression est avant tout une maladie qui frappe au hasard chez ceux qui en souffrent chroniquement et ne releve pas de l’extérieur comme le pensent 99% des francais et 101% des medecins. Avec le recul de la neuroscience, je suis pessimiste, sans parler des clichés faciles;heureusement que le canada est un peu plus en avance et pas parce que c’est l’hiver toute l’année 🙂

          Répondre
  3. Laurene
    27 juin 2017

    Bonjour Bouclette,
    J’ai découvert ton blog, j’ai beaucoup ri, j’ai été émue. Tes dessins sont tops, tu as un talent de conteuse fou!
    Merci pour ça.
    Puis… Mon métier, c’est psychologue. Et bah, je vais essayer de faire évoluer ma pratique, grâce à ton blog, qui est extrêmement didactique, qui retranscrit ton quotidien, qui me fait prendre conscience de choses que je n’avais pas comprises malgré les nombreuses heures de psychopathologie, de pharmacologie.
    Merci pour ça aussi.
    Bonne journée à toi! Hâte de lire les prochaines publications.

    Répondre
  4. Laurene
    27 juin 2017

    Bonjour Bouclette,
    J’ai découvert ton blog, j’ai beaucoup ri, j’ai été émue. Tes dessins sont tops, tu as un talent de conteuse fou!
    Merci pour ça.
    Puis… Mon métier, c’est psychologue. Et bah, je vais essayer de faire évoluer ma pratique, grâce à ton blog, qui est extrêmement didactique, qui retranscrit ton quotidien, qui me fait prendre conscience de choses que je n’avais pas comprises malgré les nombreuses heures de psychopathologie, de pharmacologie.
    Merci pour ça aussi.
    Bonne journée à toi! Hâte de lire les prochaines publications.

    Répondre
    1. Bouclette
      27 juin 2017

      Bonsoir Laurene,

      Un tout grand merci pour ton message !

      J’avoue ne pas avoir eu beaucoup de chance en matière de psychologues mais je compte sur toi pour être une psy du feu de dieu 😉 !
      Si mon blog peut aider, tant mieux! Je ne travaille pas mais j’aurais au moins pu me rendre utile autrement pour quelqu’un ! Et ça c’est très chouette !

      Passe une bonne soirée !

      Répondre
  5. Sarah
    18 mars 2018

    Bonjour Bouclette!
    Je suis tombée par hasard sur ton blog ce matin. J’ai lu TOUTES tes histoires.
    J’ai fait une grosse vilaine dépression, et je me suis reconnue dans plusieurs aspects que tu as décrits.
    Tu as beaucoup d’humour, tes dessins sont géniaux, tes petites histoires touchantes et tellement justes. Bravo!
    Je te souhaite beaucoup de courage pour faire face et vaincre la maladie; beaucoup de bonheur!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *