Recevoir des gens, cette galère

S’il y a bien quelque chose de compliqué à gérer c’est recevoir de la visite.
Dans le cas présent, vu que je n’ai pas d’amis, il s’agit des amis du compagnon.
La règle à suivre est simple : se concentrer pour (faire mine de) suivre la conversation et ne pas attirer l’attention sur soi. 

Pour cela je dois utiliser toutes les ressources possibles, j essaie de boire du café avant le moment fatidique, au cas où ça aiderait à rester sur terre. Puis je me répète sans cesse « écoute les, écoute les, on te parle, écoute les » en faisant abstraction de toutes les joyeusetés qui se passent dans ma tête et devant mes yeux.

Après coup je suis épuisée, physiquement et nerveusement. J’ai même parfois les larmes aux yeux tellement cela a été pénible. Et puis , recta, les symptômes empirent car on le connait bien hein, ce cercle vicieux du stress qui augmente les symptômes qui augmentent le stress.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.