Obtenir le statut d’handicapé

Très nombreux sont les schizophrènes possédant le statut d’handicapé.
Ce statut permet d’avoir accès à des services d’aide, notamment en terme d’accompagnement de recherche d’emploi.

Motivée à l’idée d’offrir un avenir meilleur à ma fille, j’ai entrepris les démarches sans savoir que ce serait un véritable champ de bataille et que j’en sortirais blessée.

Mon état s’est aggravé, j’ai passé deux jours à pleurer, j’hallucine en continu et je fonctionne au ralenti.
Cette BD m’a pris toute l’énergie qu’il me restait mais il fallait que j’évacue le négatif.

Je ne vais pas être bien quelques temps, je maudis ce médecin conseil sur 3 générations.
(Ce n’est pas mon généraliste mais bien un médecin-conseil imposé dans le cadre de la procédure de reconnaissance d’handicap)

 

 

PS : je viens d’apprendre par ma psychiatre que ce médecin n’a pas le pouvoir de m’envoyer à l’hôpital, c’était un coup de bluff qui m’a coûté très cher. À moi et indirectement à ma famille qui doit s’occuper de ma fille à ma place pendant que je suis HS.

8 Comments

  1. alexandra lebas
    12 juillet 2017

    Courage

    Répondre
  2. Audrey
    12 juillet 2017

    Merci de votre blog, bon courage et force à vous 🙂

    Répondre
  3. Althea
    12 juillet 2017

    Bonjour,
    Merci pour votre blog qui m’aide à comprendre une personne proche.
    Pour ce médecin, vous pouvez envoyer un courrier à l’ordre des médecins (votre BD, accompagnée du nom du médecin, sera très explicite). D’expérience, il y a une enquête qui permet d’établir ce qu’il s’est passé. Une de mes amies avait fait un courrier à propos d’un médecin de la sécu qui avait été très dur et inhumain suite au contrôle d’un arrêt de travail. Elle avait reçu des excuses détaillées du médecin, qui prouvaient bien qu’il y avait eu enquête, reprise du dossier, etc.
    Je vous envoie plein de pensées, reposez vous bien.

    Répondre
  4. Hélène
    13 juillet 2017

    Bonjour,
    Je suis assidument votre blog qui est d’une grande qualité. Concernant le médecin conseil qui vous a reçu, on peut penser qu’il n’a aucune connaissance des maladies psychiques. Peut-être faudrait-il donner son nom à une association qui pourrait lui proposer de bénéficier d’une formation. En attendant, reposez-vous bien.

    Répondre
  5. midnight
    14 juillet 2017

    Hello Bouclette,

    Courage à toi pour cet épisode désolant… :/
    J’espère que tu te remets petit à petit.

    Répondre
  6. Isa
    14 juillet 2017

    Désolée que tu aies dû subir tout cela, c’est carrément de la maltraitance !! J’ai également dénoncé un médecin conseil il y a quelques années, un petit courrier comme quelqu’un l’a proposé plus haut serait utile, accompagné de ta BD qui résume parfaitement tes souffrances… C’est purement inadmissible.
    Je te souhaite plein de courage. Et n’oublie pas que OK tu n’es pas « dans les normes », mais tu es toi et c’est ce qui fait toute ta spécificité
    Courage !

    Répondre
  7. Tiphaine
    28 juillet 2017

    Bonjour,

    C’est la première fois que je commente ce blog, que j’aime <3. Je tiens à vous adresser tout mon soutien dans cette épreuve terrible. J'ai entendu ce genre de choses également, cet ignoble "les gens comme vous…" de la bouche d'un médecin de prévention, à l'université. Je venais de fêter mes 20 ans et sortais tout juste d'une assez longue hospitalisation en psychiatrie, j'avais une lettre du chef de service qui demandait un aménagement d'études et tout ce qu'il fallait, c'était simplement un coup de tampon sur mon dossier. Le Nostradamus m'a prédit un avenir radieux en asile psychiatrique (= un endroit pour les gens comme moi) plutôt que dans les amphis : raté. Je vous envoie toutes mes bonnes ondes et mes pensées, en espérant que vous pourrez reprendre des forces bientôt. N'hésitez pas une seconde à signaler cet entretien. Prenez bien soin de vous. Plein de courage et de bises.

    Répondre
    1. Bouclette
      29 juillet 2017

      Merci beaucoup pour ton commentaire et ton partage d’expérience, Tiphaine.
      Ensemble, en se soutenant, on sera plus forts 🙂 et au diable les médecins con-descendants !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *