1 Comment

  1. Copper Lebrun
    24 août 2017

    Bah ! Mais si vous vendez du rêve pourtant (si je peux comprendre cette métaphore « business ») ! Il faut vous connaître vraiment, c’est tout. Ce n’est pas aux personnes handicapées de faire tout le chemin vers les personnes valides… c’est la moitié du chemin qui doit être faite par chacun. Si vous ne « vendiez pas de rêve » je ne serais pas en train de lire tous vos anciens articles. (je ne pense pas être un « stalker »… votre point de vue, votre philosophie, est intéressante, je perçois bien la force de votre personnalité)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *