Trouver un emploi avec une reconnaissance d’handicap.(rqth)

Lorsque je suis passée face à un médecin conseil abject pour me faire reconnaître handicapée,
c’était dans le but de pouvoir trouver, ultérieurement, un emploi adapté à ma condition.

La RQTH est censée pouvoir ouvrir certaines portes.

Il faut savoir que lorsqu’un employeur engage une personne en situation d’handicap, il bénéficie d’avantages financiers intéressants servant à compenser d’éventuelles adaptations d’horaires, d’agencement de bureau, etc.
Mais certains veulent le beurre et l’argent du beurre, obtenir l’argent et en faire le moins possible pour l’employé.

Vous allez me dire ‘Bienvenue sur terre Bouclette’ mais que dire à part que je suis parfois naïve ?



10 Comments

  1. Thor
    11 janvier 2018

    Ninpô ! Kichuiyose. Eduard Khil no Jutsu !

    Tous ensemble : Trolololo lololo lololo ! Hohohohoho !

    (Mieux vaut en rire qu’en pleurer, même si je doute que cette double référence parle à tout le monde… N’empêche, y sont pas gonflés ! O_O)

    Répondre
  2. Le Menn
    11 janvier 2018

    Ouai… C’est pas gagné quoi !

    Répondre
  3. pil
    11 janvier 2018

    courage bouclette, y’a surement un temps partiel qui t’attend quelque part

    Répondre
  4. Cath
    12 janvier 2018

    Bonne année Bouclette !

    Ton expérience a de quoi décourager les bonnes volontés !
    Mets-toi à ton compte ! Tu auras plus de satisfaction que d’être au service d’un patron qui veut le beurre et l’argent du beurre ! Enfin, je dis ça, je dis rien !

    Répondre
  5. Mumu
    13 janvier 2018

    Woua… c’est …

    Bon courage Bouclette, je croise les doigts pour toi.

    Répondre
  6. Copper Lebrun
    13 janvier 2018

    Pas la peine de discuter handicap avec des individus visiblement handicapés de la communication humaine

    Enfin, on peut toujours essayer.

    Pour ma part, je dis que je suis handicapé quand je ne comprends pas ce que les gens veulent dire, faut voir la tête qu’ils font. S’ils me mettent de côté, je vais ailleurs.

    Y a pas de raison que la personne handicapée fasse 100 % du chemin vers la personne valide.

    L’idée, c’est de faire 50 / 50.

    Répondre
  7. Copper Lebrun
    13 janvier 2018

    Je reviens sur Ta Gueule Boris parce que je suis PAS CONTENT. (résolument)

    Voici une brochure pour faire marcher les boîtes à poux https://infokiosques.net/IMG/pdf/validisme.pdf

    Le validisme est une forme de discrimination touchant les personnes dites handicapées (pour ma part je préfère me définir comme ayant une limitation fonctionnelle), et qui désigne le fait que le HANDICAP soit construit par le VALIDE (on est toujours le « bon handicapé » d’une personne valide)

    Demander à une personne « handicapée » de travailler quarante heures par semaine, avec flexibilité requise y compris le week-end, remplacements au pied levé etc, tout ceci sans aménagement de poste, c’est de l’EXPLOITATION.

    Il n’y a pas de « handicap pratique » (contrairement à ce qu’elle affirme). Cette personne qui cherche clairement à obtenir des avantages (au niveau fiscal, par exemple) en embauchant une personne handicapée, devrait être dénoncée sur la place publique.

    Répondre
  8. iza
    17 janvier 2018

    juste…. bravo pour ce blog, continuez!

    Répondre
  9. lansac
    21 janvier 2018

    bonjour, super ce blog, j’aime beaucoup ta manière de dessiner et de témoigner…Merci!

    Répondre
  10. pil
    1 février 2018

    essaie du côté des entreprises adaptées on sait jamais

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *