L’erreur de mes psychologues.

Dans ma vie je suis passée de psychologue en psychologue car j’ai toujours voulu tout mettre en oeuvre pour me soigner.
Avec un rendez vous par semaine, cela correspondait à un budget de 180 euros par mois.
Juste pour voir une psy ( -chologue, car les psychiatres c’est encore autre chose).

Malheureusement, chez chacune de mes ex-psy, la même erreur revenait systématiquement après quelques séances :

La psychologue, se sentant à l’aise avec moi, se laissait vaquer à quelques anecdotes sur sa vie privée, voire aux difficultés rencontrées dans sa vie. Et là, le drame, elle n’etait plus « une respectable psychologue » mais elle etait bel et bien redevenue l’humaine lambda.
Celle qui parle chiffon et qui cherche mon empathie face à ses problèmes et bien sûr ses 45 euros à la fin de la séance.

Je ne vous paie pas pour discuter entre copines, on n’est pas copines,  on ne paie pas ses copines.

 

4 Comments

  1. midnight
    27 juin 2017

    Hello Bouclette,

    Chouette dessin…

    J’imagine très bien l’embarras que ça te cause, et à ta place, je penserais la même chose.
    J’ai eu la chance d’avoir des psy qui me racontaient pas leur vie… Certains étaient même dans un genre tout autre : pas bavards du tout. On aime ou on aime pas.

    Ma définition du bon psy : celui qui se conduit avec toi comme un soutien sans faille, toujours de bon conseil et qui avec empathie accueille bien la souffrance de son patient (en respectant les choix et la façon de penser de son patient.)
    Non jugeant, cela va de soi.

    Bises.

    Répondre
  2. Lou
    1 juillet 2017

    Hello,
    En tant que psychologue (mais pas thérapeute), je ne peux qu’être d’accord : ce n’est absolument pas professionnel et tout l’inverse de l’attitude et de la déontologie que l’on apprend durant notre formation. C’est fou que ça te soit arrivé plusieurs fois de suite ! Je te garantis qu’il existe pourtant des psychothérapeutes qui jamais ne se laisseraient aller à un tel manque de professionnalisme, je te souhaite de tout cœur d’en rencontrer un de cette sorte.

    Répondre
  3. Laetitia
    11 juillet 2017

    Bonjour,
    Je suis psychologue et je suis déçue que certains professionnels se comportent comme vous venez de le décrire. Je vous assure qu’il y a des psychologues qui ne parlent pas d’eux et qui savent garder empathie et juste distance. J’espère que vous trouverez un bon professionnel bientôt.

    Répondre
  4. Aïe
    19 mars 2018

    Témoignage intéressant.
    Moi j’ai eu affaire à un très réputé psychiatre qui se la jouait distant et mutique radical, mais me communiquait mine de rien des trucs très personnels le concernant, genre « je dois annuler notre rendez-vous pour cause de ******* (info très personnelle et totalement superflue susceptible de modifier fortement ma façon de le considérer et de me comporter lors des séances qui suivent). »
    Quand je lui expliquais les faits, il avait toujours l’air de ne pas se souvenir / de ne pas voir le problème.
    Bref : problème !
    Apres, je suis passée à un psychiatre beaucoup plus liant, qui mettait beaucoup plus du sien dans les conversations, au risque d’etre parfois un peu trop présent, avec ses goûts, ses idées, au risque aussi de dire parfois des choses qui me parlaient moins, qui créaient de la distance … mais ell restait en même temps bien dans son rôle, assez dans son rôle, à mon goût.
    C’est un équilibre très subtil, y a pas à dire.

    Répondre

Répondre à midnight Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *