La mer(d)e

Parfois je m’interroge sur l’utilité de ce blog.

Prenez par exemple ma mère.
Elle m’a conduite de psychiatre en psychiatre depuis 15 ans, elle a assisté à mes différentes crises et se chargeait elle-même de chercher mes neuroleptiques a la pharmacie.

Elle devrait être en première ligne pour comprendre que je suis malade. 

Et bien non, cette personne qui me voit ensevelie dans la spirale infernale de la psychiatrie depuis autant d’années est assez bornée pour estimer que si j’ai 2 bras et 2 jambes fonctionnels, je ne suis pas invalide, je suis paresseuse. 

Alors si même ma propre mère ne peut pas se le fourrer dans le crâne, comment est-ce que des lecteurs qui tomberaient par hasard sur mon blog pourraient réussir à piger le truc en quelques articles ?

J’avoue ne pas savoir si ça servira vraiment à quelqu’un.

13 Comments

  1. Thor
    15 juin 2017

    Bonjour Bouclett3.
    Je crois que tu sous-estimes les gens qui viennent sur ton blog; je pense que ça en touche vraiment et que ça doit les aider à comprendre ta situation de handicap et celle de tous les schizos.
    Ta mère est un cas (très) particulier… Dieux merci, les gens avec de l’empathie ça existe, et il y en a forcément qui ont lu ton blog sans être directement concernés.

    Un blog n’est jamais une perte de temps. 😉

    Répondre
  2. Poulette
    15 juin 2017

    Bonjour
    Je confirme le commentaire précédent. Je ne sais plus par quel biais je suis arrivée sur ce blog, mais je ne connais personne atteint de schizophrénie personnellement. Ton (je peux te tutoyer?) blog m’aide effectivement à mieux comprendre cette maladie et à sortir des clichés facilement véhiculés azéri travers notamment du cinéma !
    Merci donc pour ton travail de pédagogie, j’aime beaucoup !

    Répondre
  3. Nathalie
    15 juin 2017

    Je confirme, ton blog a toute son utilité ! Toutes les initiatives pour faire connaître ces pathologies et les conséquences sous des formes plus ludiques permettent de déstigmatiser les personnes directement concernées…et notre société en a grandement besoin !!! Merci à toi.

    Répondre
  4. midnight
    15 juin 2017

    Bouclette ton blog est super, n’en doute pas. Et oui, il est « pédagogique ». Je plussoie les commentaires précédents !
    Désolé pour les réactions de ta mère…

    Répondre
  5. Speedy
    15 juin 2017

    Tout a été dit dans les autres commentaires …. ton blog est super !

    Répondre
  6. laure
    15 juin 2017

    Ben oui, il est chouette ce blog! les normopathes dont je suis en ont besoin. C’est à diffuser sans modération, d’autant que ton humour, ta poésie, ta créativité quoi!! déjà elles peuvent s’exprimer. C’est bien l’essentiel après tout…Quant à ceux qui n’entrent pas dans ton paysage, car ils ne sortent pas du leur…Continue d’éclairer leur chemin, car au moins tu avances. La paresse des esprits est bien plus dangereuse que celle de ne pas arriver à se lever, ou à se rassembler. A bientôt mon petit rendez vous quotidien!

    Répondre
  7. Mely
    15 juin 2017

    Je viens naviguer sur ce blog régulièrement, et je le trouve instructif, passionnant même.
    Ne l’arrête pas parce que ton entourage a opté pour la technique de l’autruche, s’il te plaît. Accepter que son enfant puisse être malade, sous quelque forme que ce soit, ce n’est pas accessible à tout le monde malheureusement. Cela implique trop de remise en question (justifiée ou non). Et tous les parents n’ont pas compris que la parentalité ne s’arrête pas une fois l’âge légal du rejeton atteint. Je sais, ramassis de poncifs.
    Je lève ma tasse de café à la continuation de cette tranche de vie.

    Répondre
  8. Nath
    16 juin 2017

    Je n’ai pas beaucoup de temps mais je passe en coup de vent pour te dire que ton blog est vraiment super! Ce serait vraiment dommage de l’arrêter, tu me semble être une belle personne, pleine d’humour et de courage face à la maladie!

    D’après ce que j’ai lu j’ai l’impression que ta mère est une personne fort toxique pour toi, j’espère de tout coeur que tu parviendras à t’en protéger. Je sais que c’est particulièrement difficile quand les attaques viennent de personnes aussi proches…

    Des bisous!

    Nath

    Répondre
  9. Bouclette
    17 juin 2017

    Un grand merci à tous pour vos commentaires!
    J’avoue être dans une petite période down, j’ai eu beaucoup de reproches et beaucoup de tracas. Donc aggravation des symptômes et baisse d’estime de soi.
    Je vais faire de mon mieux pour remonter la pente et continuer d’alimenter ce blog 🙂

    Encore mille mercis !

    Répondre
  10. Anne M
    19 juin 2017

    Je ne connais pas ta mère, j’ai l’impression que la relation n’est pas au beau fixe, mais je pense qu’il n’est pas totalement surprenant que des personnes très proches soient aussi les moins capables d’entendre et de comprendre la maladie et l’invalidité, parce qu’ils ont peur, parce que ça les touche de trop (dans leur affect, dans leurs attentes), parce que – consciemment ou non – ils se voilent les yeux. Alors ils réagissent complètement à coté de la plaque et nous déçoivent.

    Il y a longtemps de cela, j’avais lu un post d’un médecin expliquant que, jamais plus jamais, il n’accepterait d’examiner un de ses proches, depuis qu’il était quasi complètement passé à coté de l’infarctus de son père. Il avait tout les symptomes, tous était là, devant ses yeux, mais parce que c’était son papa – qu’on sait mortel mais qu’on rêve immortel – il n’avait rien « vu », il a pensé fatigue, surmenage, etc. alors que pour le patient X, sympathique peut-être mais pas autant qu’un papa, il aurait immédiatement pensé au bon diagnostic…

    Répondre
  11. Stéphanie G.
    20 juin 2017

    Bonjour Bouclette,
    Je suis cette mère dont vous parlez, continuez ce blog, vous m’aidez énormément à comprendre mon fils et donc vous l’aidez lui.
    Nous avons besoin de vous.
    Je vous remercie et vous embrasse
    Stéphanie

    Répondre
  12. Isabelle D
    22 juin 2017

    Bonjour Bouclette,
    Je suis aussi maman (3 enfants dont 2 « différents ») et j’aimerai tant que les « normopathes » (je trouve le terme merveilleux) soient tous sensibilisés aux maladies psychiques pour qu’elles perdent définitivement leur caractère tabou. Votre blog y contribue avec fraicheur et humour, merci de trouver la force et l’énergie de continuer !
    Je crois par ailleurs que votre mère, qui vous a accompagnée pendant toutes ces années, doit être surement très fatiguée aussi. Et la fatigue fait dire n’importe quoi ! L’épuisement de l’entourage leur donne envie que les choses bougent, une bonne fois pour toutes, y compris en tentant parfois d’oublier que son enfant ne peut pas se bouger.
    Je vous le dis parce que cela m’est arrivée souvent pour mon ainée (déficiente intellectuelle)… dès que l’on peut oublier la différence, on se précipite dans ce travers, c’est juste humain. Et même si cela fait des dégâts après, chez notre enfant et pour nous qui nous prenons une claque quand nous réalisons.
    Un jour à la fois, pour chacun.
    Que vivent vos dessins,
    Isabelle

    Répondre
    1. Bouclette
      22 juin 2017

      Merci pour votre message Isabelle ainsi que pour m’aider à mieux interpréter la réaction de mon entourage 🙂

      Passez une bonne journée !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *