Gogo gadgeto schizo !

Ces derniers jours, comme je le sentais venir à cause de l’augmentations de mes hallus, un ‘pic de maladie’ s’est pointé.

J’ai passé une délicieuse fin de semaine engluée dans un magma opaque et ondulant de formes, de pensées et d’échos. Je ne pouvais ni bouger ni parler. J’étais totalement détachée du monde physique.
Une grosse vague m’avait emportée. Mes brassards sponsorisés par Solian n’ont pas payé de mine, ils m’ont laissée flotter, mais c’est toujours mieux que se noyer.
Et donc, en pleine contemplation de tout ce qui défilait devant mes yeux, la réalité (la tienne) me semblait pardoxalement irréelle et était passée bien loin en second plan. D’ailleurs, tout ce qui s’y passait me semblait être fait d’ombres et de bruits de fond indirectement perceptibles.
Je n’étais plus « là ».
J’en ris en me disant que ce sont les seuls voyages à la côte que je m’offre. Boris me sort d’ici. Merci l’ami, c’était joli. Ou pas.

Tout ceci au grand dam de mon entourage qui, de l’extérieur, ne devine pas que j’ai été emportée par une marée haute et observent juste une sorte de poupée de cire dans un fauteuil.
Parfois je voudrais pouvoir sortir des lunettes de simulation de schizophrénie de mon chapeau et les faire tourner, car toutes mes explications leur semblent encore + insensées que mon état catatonique.

Et donc à défaut de technologie..

 

 

 

 

2 Comments

  1. Thor
    28 mars 2017

    « Tout le monde a ça ! »… Mais bien sûr !
    Le jour où ce membre de ta famille se tapera tes hallucinations, je parie qu’on l’entendra hurler à la mort pendant des heures…

    J’te jure…
    J’ai eu pendant des années ce même genre de réflexion, pas sur le même genre de sujets, mais quand même ça agace beaucoup quand on essaie de faire comprendre que non, les angoisses qu’on vit et les ombres qui passent dans le champ de vision ne sont PAS un truc que tout le monde a.

    Mais bon, j’imagine que c’est surtout pour tes proches un moyen de se voiler la face, de ne pas voir la réalité en face. Sans doute que ça les fait trop souffrir, aussi. Mais bon… Des fois, oui, il faudrait inventer des casques à schizophrénie virtuelle !

    Répondre
  2. Timandee
    28 mars 2017

    Certains définissent la schizophrénie comme une perte de contact avec la réalité. C’est bien ce dont tu parles dans ta phrase mentionnant « contemplation » et « second plan ».
    J’espère que cela s’arrangera vite car cela ne doit être gai pour personne 🙁

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *