Le soutien familial

Si vous avez un proche atteint d’une pathologie mentale, soutenez-le.
Même si la frustration de le voir fonctionner différemment des autres personnes vous dépasse et vous donne envie de mettre des oeillères ou de crier, Il faut être une équipe. C’est comme ça que ça avance. Pas autrement.
Cela rajoute un confort, et surtout, cette douce bienveillance si magique. Du concentré de poudre de fée je vous dis.

Le soutien familial est un luxe , vous ne vous rendez pas compte que ce que vous pouvez offrir vaut plus que tout l’or du monde. Si si.
Parfois quand je suis au plus mal, apathique et ralentie, je me dis que c’est normal que ma famille ne me soutienne pas, que c’est mérité. Parfois je voudrais même me quitter moi-même. Du moins, juste mon enveloppe physique frustrante qui est trop ralentie et inadaptée à la rapidité de mes pensées. Mais on ne peut pas changer de constitution.

Et, heureusement, survient toujours ce moment de lucidité qui me fait comprendre que non, je ne mérite pas ce manque de soutien et non, même dans mes moments difficiles, je ne me quitterais jamais car je suis une chouette fille.

Je ne connaitrai jamais cette sensation d’unité, mais parfois je la rêve et quand ça arrive, l’espace d’un instant, j’ai une famille qui me soutient, m’encourage, m’apporte une boisson chaude.. et je sens mon corps se détendre.

puis je réouvre les yeux et tout s’évapore.

 

1 Comment

  1. Timandee
    10 mars 2017

    Tu te quitterais vraiment toi-même si tu pouvais ?!? Je ne peux y croire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *