Se perdre..

Etre bourré 24h/24 sans alcool ça vous botterait ? Bienvenue dans ma life!

Je vois flou, en continu et tout ondule, tout tangue et je ne vois pas très loin. J’en ai même des vertiges et le mal de mer. Ça fait 15 ans que c’est comme ça, les médocs n’aident pas.

De la ‘déréalisation‘ ils appellent ça.

Résultat : je me suis encore perdue dans un endroit que je connais comme ma poche, la honte. La-hon-te.

J’en ai marre de ne pas être indépendante. Mais marre..!!!!  !!

 

 

Mange pas ça !

Dans la vie y’a ceux qui sont perduadés qu’on les surveille, ceux qui sont en interaction avec Dieu, puis y’a moi, celle qui a peur de se faire empoisonner.

C’est problématique car si on ne mange pas ben.. on meurt, youpi ! Et si j’avale du poison je meurs aussi ! Double youpi! Dilemme!

La stratégie est donc de manger quand on n’est pas seul, comme ça en cas d’agonie violente, l’autre personne peut appeler les secours et pourra montrer l’arme du crime.

Ca ne résoudra pas le problème mais on dira que c’est moins pire. Et puis ça me permet d’avoir un repas par jour.

Être à krang

Aujourd’hui ça ne va pas, je suis vraiment un légume capable de rien. Mais dans ma tête ça trace à toute vitesse.

Vous vous rappelez du méchant Krang dans les tortues ninja ?

Un cerveau parasite qui contrôle un corps robot ? Ben là j’me sens comme lui, mais avec un corps cassé qui ne répond pas et le cerveau surexcité qui s’énerve.

Mon cerveau veut faire des choses, réagir, bouger, mais ni le corps ni les sens ne suivent.

« VAS Y BOUGE !! RÉAGIS !!!! POURQUOI TU NE FONCTIONNES PAAAAS!!!!!! »

krang-android-body-tmnt

 

 

Travailler quand on est schizophrène

Encore hier je me demandais quel travail je pourrais bien faire.

Le psychiatre a émis une liste de critères à respecter, adaptés à ma situation :

  • Pas un emploi stressant
  • Pas de responsabilités
  • Un temps partiel
  • De préférence pas de délais ou échéances à suivre
  • Pas trop de contacts sociaux
  • Pas devoir faire preuve de vitesse ou réactivité
  • Pas loin de chez moi pour pas que je me perde

Et on me demande pourquoi je bosse pas?  Parce que je cherche tjs ce job miraculeux qui pourrait me permettre d’avoir une vie active sans faire exploser la maladie.

Le mot ‘paresse’ est utilisé à tout va et c’est lourd. Voici un dessin maladroit pour illustrer pourquoi la paresse n’a rien à faire là dedans.

sketch-1477417546503

 

Mais évidemment la case maison engendre le perpétuel ‘elle ne travaille pas parce qu’elle est paresseuse, comme si ce n’était pas fatiguant pour nous aussi‘.

Et c’est reparti pour un tour.